Le Mécanisme de l’érection – Comment se produit l’érection

Définition Le Mécanisme de l’érection

Le site internet « MonPenisEtMoi.com » a pour objectif d’aider les hommes à résoudre leurs problèmes d’érection. Cette page a pour objectif d’expliquer en détail le mécanisme de l'érection ainsi que la fonction sexuelle masculine dans son ensemble.

Pour agir sur quelque chose, il est primordial d’en comprendre le fonctionnement. C’est encore plus vrai lorsque l'on évoque le fonctionnement du corps humain.

Cette page est donc une première occasion de comprendre son propre fonctionnement et de trouver les premières pistes de guérison de la dysfonction érectile.

Comment est constitué le pénis

Anatomie générale du sexe masculin : 

sexe-homme-vue générale

Vue générale de la verge de l'homme

Le schéma ci-dessus détaille l’ensemble de l’anatomie masculine autour du pénis. Vu le sujet qui nous concerne (comprendre le Mécanisme de l’érection), intéressons-nous aux parties propres à la fonction sexuelle.

Les termes connues

  • Scrotum : Plus connu sous le nom de « bourse », il s’agit de l’enveloppe des testicules, il permet leur soutien et les maintient à une température stable.
  • Testicule : Il s’agit d’une glande à la base du système reproducteur mâle. Les testicules permettent la spermatogenèse (fabrication des spermatozoïdes), mais également la stéroïdogenèse. La stéroïdogenèse, comme son nom l’indique implique la fabrication de stéroïdes et de différentes hormones (par exemple, les corticoïdes, testostérone, …).
  • Prostate : Glande de l’appareil reproducteur masculin, elle se situe sous la vessie et devant le rectum. Elle a un rôle direct dans la fabrication du sperme, en produisant du liquide prostatique et qui permet augmentation significative du volume de sperme lors de l’éjaculation (et donc faciliter son transport).
  • Gland : En extrémité du pénis, il s’agit d’une partie sensible et très nerveuse. Cette partie du pénis très connue est également la source de nombreux problèmes, trop sensible et c’est l’éjaculation précoce ou l'inverse avec une perte de sensibilité et c’est les problèmes d’impuissance qui arrivent.
  • Prépuce : Morceau de peaux à l’extrémité du pénis, il a pour rôle de protéger le gland des différents frottements. A noter que le prépuce a également une fonction sensorielle, zone très nerveuse, il est une zone érogène masculine.
  • Pénis : Désigne simplement l’organe complet, rien de plus à dire.

Les éléments importants à détailler

  • Corps caverneux : Tissus spongieux et extensibles, ils sont au nombre de 2. Lors de l’excitation sexuelle, ils se remplissent de sang et assurent l’érection de l’homme.

Les fonctions "secondaires"

  • Canal déférent épididyme : Fonction assez simple, il sert de jonction entre le lieu de fabrication de vos spermatozoïdes et l’urètre. Il est donc à la base de l’éjaculation en assurant la fonction « transport » de ces derniers.
  • Glande de Cowper : Son rôle principal, ou plutôt leurs rôles, car nous sommes équipés en double, sont la production de liquide séminal favorisant le transport des spermatozoïdes.
  • Canal éjaculateur : Il s’agit de la jonction entre le canal déférent et l’urètre.
  • Vésicule séminale : Il s’agit d’une glande qui produit une partie du liquide séminal. Cette partie produite sert à nourrir les spermatozoïdes.
  • Méat urétral : Partie intégrante du système urinaire, présent chez la femme comme chez l’homme, il permet le passage de l’urine, mais également du sperme.
  • Sphincter urétral externe : Intègre la fonction urinaire, on va ne pas trop s’y attarder. Son rôle est tout simplement de contrôler votre envie d’uriner. Si on peut se retenir d’aller aux WC, c’est grâce à lui (vous pouvez lui dire merci au passage).
  • Ligament suspenseur du pénis : Juste pour la petite information, il s’agit du fameux ligament que l’on coupe dans la chirurgie d’agrandissement du pénis.

Le corps caverneux et son action dans le mécanisme de l'érection

Comme évoqué ci-dessus, le corps caverneux représente la base de votre pénis. Il joue un rôle primordial dans le mécanisme de l'érection. C’est dans cette zone que l’afflux sanguin va avoir lieu et provoquer l’érection.

Il s’agit donc d’un élément important sur lequel nous allons nous attarder.

Pénis-homme-détail

Image de pénis masculin

Suivant le schéma ci-dessus, on retrouve les éléments qui composent le corps caverneux avec notamment le corps spongieux.

En détail, on observe :

  • 2 corps caverneux
  • 1 corps spongieux en partie centrale

Les corps caverneux et spongieux sont tous deux composés d’un réseau d'espaces caverneux interconnectés entre eux. Lors de l’excitation sexuelle, un afflux sanguin est généré. Ce dernier vient alors combler ces différents espaces, provoquant ainsi le gonflement de pénis et donc le phénomène de l’érection.

Impact du système nerveux sur le mécanisme de l’érection :

Le sujet est assez complexe (pour ne pas dire très complexe). Mais l'importance du système nerveux dans le mécanisme de l’érection est-elle qu'on ne pouvait pas ne pas l'évoquer. Vous trouverez ci-dessous un schéma détaillant ce fonctionnement (en anglais, mais je vous ai fait une petite traduction).

Schéma processus érection

Schéma système nerveux érection

Notions de bases importantes

Les principales notions à retenir sont :

  • Hypothalamus : Au cœur du cerveau et au cœur de notre fonctionnement, il est le lien entre notre système nerveux autonome et notre système endocrinien.
    • Système nerveux autonome : Il s’agit de la partie qui fonctionne en automatique, sur laquelle vous n’avez aucune prise directe (digestion, muscles cardiaques, ou en ce qui nous concerne, le fonctionnement de vos glandes et notamment, les glandes du système reproducteur).
    • Système endocrinien : Il s’agit de l’ensemble des tissus et organes qui permettent la libération d’hormones dans le sang (par exemple les testicules).

L’hypothalamus a donc un rôle majeur dans votre comportement sexuel ainsi que son bon fonctionnement.

  • Amygdala : Historiquement reconnu comme le « centre de la peur » du cerveau. L’Amygdala était connue pour ces fonctions de survie. Mais les récentes études prouvent qu’elle a un rôle bien plus large. En effet, elle prend en charge les informations négatives comme positives (plaisir, excitation, …). Ce qui lui implique un rôle important dans le processus de l’érection.
  • Ressource : http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2014/03/24/fonctions-lamygdale-plus-diversifiees-quon-pensait
  • Pelvic nerve => : Nerf pelvien ou nerf pudendal – Il s’agit du nerf qui innerve la zone « érectile » et permet en autre la rigidité pénienne. A noter au passage qu’il a aussi un rôle dans la continence urinaire et anale.

Les généralités à retenir

Les termes ci-dessous ne seront pas détaillés, le sujet est complexe et la compréhension totale ne présente ici qu’une faible valeur ajoutée à la problématique traitée. Pour les plus curieux, je vous laisse faire vos propres recherches (je rédigerais surement un article ultérieurement dédié à la fonction cognitive sur l’érection).

  • Sympathetic chain ganglia => : Ganglions de la chaîne sympathique
  • Parasympathetic nerve fibres => : Nerf du système parasympathique
  • Sympathetic nerve fibres => : Nerf du système sympathique

Il faut garder tout de même à l'esprit que le système nerveux est à la base du Mécanisme de l’érection.

Concept généraux important

Par contre, il y a 2 notions à intégrer :

  • Le système nerveux sympathique : Système de l’action, il met l’organisme en alerte pour répondre à vos besoins.
  • Le système nerveux parasympathique : Système de la relaxation, permet le ralentissement de l’organisme en agissant directement sur vos organes.

Ressources (et pour aller plus loin) :

En conclusion sur le système nerveux

Votre système nerveux est extrêmement complexe et notre pouvoir sur ce dernier et extrêmement faible. Cependant, il est important de comprendre qu’il est au cœur du bon fonctionnement de notre organisme et donc au cœur de la fonction érectile et donc du mécanisme de l'érection.

C’est votre système nerveux qui envoie interprète les signaux de l’excitation et qui fournit également une réponse biologique provoquant ainsi l’érection.

La compréhension de ces mécanismes permet de faire le lien avec des problématiques psychologiques telles que le stress et les problèmes d’impuissance.

Enfin, de manière plus générale, tout ce qui impacte votre système nerveux (rythme de vie, hygiène de vie, …) peut avoir des effets significatifs au niveau de votre santé.

Le mécanisme de l'érection - Synthèse

Maintenant que nous avons fait le tour des différentes parties qui rentre en action dans la fonction sexuelle, attardons-nous sur les différents processus qui amènent l’érection et permettent son maintien.

La première remarque est l’extrême complexité du mécanisme de l’érection et la multitude de jonctions entre différents éléments de votre organisme.

Pour simplifier un maximum, vous trouverez ci-dessous un diagramme explicatif :

Processus-érection-homme

Diagramme décrivant le processus biologique de l'érection chez l'homme

Il y a une notion que je n’ai pas encore abordée et qui apparaît sur mon petit schéma, c’est la GMPc (guanosine monophosphate cyclique).  Il s’agit d’un nucléotide* (molécule biologique) avec une fonction primordiale dans l’obtention d’une érection longue et puissante.

* Définition du terme nucléotide, pour les plus curieux, un petit passage par Wikipédia devrait répondre à vos attentes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9otide

C’est grâce à la GMPc que les muscles des artères péniennes vont se relâcher et ainsi réduire le retour veineux. Ce qui aura pour effet le gonflement immédiat du pénis.

Dans un processus normal, après l’éjaculation, le corps sécrète alors de la phosphatidylsérine de type 5 (PDE5) qui va alors dégrader la GMPc et donc stopper l’érection. Il s’agit d’un processus tout à fait normal.

A noter que les médicaments comme le viagra, sont en faites tout simplement des inhibiteurs de PDE5, ce qui permet un maintien optimal de l’érection sur de plus longues durées et de meilleures qualités.

Et une fois de plus, c’est le système nerveux qui intervient et fournit l’ordre de sécréter la GMPc et PDE5.

Je bande mou, que se passe t-il ?

Avoir des problèmes d’érection est un passage obligatoire chez l’homme et ce peu importe l’âge. Une panne peut toujours arriver et les causes peuvent être plus ou moins graves. A noter qu'il conviendra de prendre en compte la récurrence des pannes sexuelles, qui peut être une alerte importante à ne pas négliger.

On peut diviser les causes de l’impuissance sexuelle en 2 grandes familles :

Les problèmes de santé qui affectent l'érection :

  • Diabète : Il provoque une altération des vaisseaux sanguins et donc impact rapidement votre fonction érectile. De plus, le diabète affecte également votre taux de testostérone.
  • Troubles neurologiques : Comme vue dans les paragraphes précèdent, le système nerveux agit directement sur votre capacité sexuelle. Les maladies provoquant des troubles neurologiques sont donc susceptibles d’avoir des conséquences sur votre capacité à bander (oui, j’en ai marre d’utiliser érection).
  • Troubles rénaux et hépatiques : Dans ce cas les facteurs d’impuissance sont nombreux, les troubles rénaux pouvant impacter énormément de fonctions du corps.

Pour plus d’information, je vous invite à aller visite ce site www.urofrance.org

  • Hypertension : Elle est source de dommage sur l’ensemble de votre système circulatoire, en conséquence, les vaisseaux de pénis ne sont pas épargnés, bien au contraire, ils sont souvent les premiers touchés.

Les causes de l'impuissance chez l'homme "non médicales"

1 - Le stress :

Il est néfaste pour votre santé, surtout de manière continue il peut amener des problèmes graves. En premier lieu, le stress (et plus encore la dépression) amène une baisse de la libido et peut également conduire à des dysfonctionnements au niveau du système circulatoire (et donc sur l’afflux sanguin du pénis).

Ejaculation-precoce-depression

2 - La fatigue physique :

Cette cause est assez simple, mais ne faut pas l’oublier. Une suractivité peut amener çà une fatigue profonde qui causera des symptômes très proches de ceux du stress, avec une baisse de la libido. Un peu de repos de temps en temps ne fait pas de mal.

Homme epuisé-impuissance

3 - Le surpoids :

Il conduit à une calcification des vaisseaux sanguins dans les organes sexuels. De plus, la masse grasse conduit à une perturbation des taux hormonaux et notamment une diminution de la testostérone.

surpoids-dysfonction érectile

Plus aller plus loin, rendez-vous sur notre article Surpoids et obésité : Les causes de l’érection molle

4 - L’hygiène de vie :

Une mauvaise hygiène de vie est toujours source de maladies, de surpoids, qui sont autant de raisons de générer de l’impuissance à plus ou moins court terme.

Surpoids et impuissance

De plus, les substances nocives comme l’alcool, le tabac et même les drogues ont des effets néfastes sur votre fonction érectile et peuvent générer des problèmes d’érection. Donc, rester modéré dans vos consommations.

Remarques : les médicaments peuvent également avoir des effets néfastes sur votre érection. Notamment l’ensemble de bêta-bloquants qui sont généralement les médicaments prescrit pour les cas de dépression (renseignez-vous auprès de votre médecin si vous êtes concerné).

A chaque problème une solution

En conclusion, le mécanisme de l’érection est extrêmement complexe avec beaucoup de synergie biologique. Énormément de facteurs peuvent créer ou favoriser une impuissance.

Il est alors important de comprendre où se situe le dysfonctionnement et d’en comprendre la cause racine. Une fois la cause trouvée, traiter le problème sera à votre porté. Au travers de MonPenisEtMoi.com, vous allez pouvoir comprendre en détail les différents mécanismes de l’impuissance, les différentes causes et surtout des conseils simples pour améliorer votre érection.

J’espère ne pas avoir été trop long ni trop rébarbatif, ou contraire avoir été trop synthétique, difficile de trouver le juste milieu.

N’hésitez pas à prendre contact avec moi si vous avez des remarques. Je me ferais un plaisir de vous répondre et de prendre en compte vos remarques pour améliorer cette page. Pour cela rendez-vous sur la page contact.

facilisis nec amet, venenatis ultricies id, ut felis Donec tristique